Assurances et santé

Un aspect à ne surtout pas négliger, et ce n’est pas là où il faut chercher à faire des économies à mon sens…

Assurance :

Si vous partez plus de 3 mois, l‘assurance de votre carte bancaire Visa Premier ou Gold Mastercard ne suffira pas (elle expire 3 mois après la date du départ…). Il faut donc souscrire une assurance à une entreprise spécialisée.

Pour ma part, j’ai choisi Chapka et le contrat CAP Aventure, une assurance complète et adaptée aux voyages en mode « routard » pour 575€/an. J’ai eu l’occasion de l’utiliser pour un problème de santé et pour un vol, et je suis extrêmement satisfait de leurs prestations.

Chapka a tout pris en charge à chaque fois (les examens, les consultations, remboursement des médicaments, remboursement des objets volés…). Pas de mauvaises surprises, et très bonne réactivité ; contrairement à beaucoup d’autres assurances moins chères…


Vaccins :

Ça, c’est chacun qui voit, ou en fonction des obligations des pays visités.

Pour l’Amérique du Sud, j’ai choisi de faire les vaccins suivants, sur conseil de mon médecin traitant et du centre de vaccination international et de conseils aux voyageurs du CHU :

  • fièvre jaune : 63 euros non remboursé, à faire dans un centre de vaccination international et de conseils aux voyageurs,
  • typhoïde et hépatite A : 79 euros non remboursé,
  • hépatite B,
  • méningite C.

Pour l’Asie, d’autres vaccins m’ont été conseillés :

  • encéphalite japonaise : 215 euros non remboursé, à faire dans un centre de vaccination international et de conseils aux voyageurs,
  • rage : notamment pour le Népal et l’Inde, si vous êtes amenés à faire des treks de plusieurs jours loin du premier centre de soin. Attention, ce vaccin préventif permet juste d’avoir un laps de temps supplémentaire pour rejoindre un hôpital. Il n’immunise pas contre la rage.

Et bien sûr, un petit rendez-vous chez votre dentiste ne fera pas de mal avant un départ de plusieurs mois, afin d’éviter de se retrouver avec une rage de dent dans un pays où dentiste et boucher suivent la même formation.


Paludisme :

moustique

Lors de mon séjour en Amazonie, j’avais pris un traitement (malarone). Il n’y a pas d’obligation, mais n’oubliez pas que c’est une maladie grave.

Certains font le choix de ne pas prendre de médicaments car il peut y avoir des effets indésirables (je n’en ai pas eu pour ma part).

Pensez à bien vous renseigner avant le départ. Le meilleur site (en anglais) pour connaître la situation du pays dans lequel vous vous rendez : lien. Il n’y a qu’à cliquer sur le pays souhaité, puis sur « Malaria map« .


Trousse de santé :

Résultat de recherche d'images pour "trousse de santé"

Si vous demandez à un médecin de vous faire une liste pour votre trousse de santé, prévoyez un sac de 50 litres exprès pour ça (déformation professionnelle !).

La liste des choses que je prends, et ça suffit amplement :

  • des pansements (pas 50, vous pourrez en acheter d’autres partout si besoin)
  • sérum physiologique (produit indispensable, pour laver les yeux, nettoyer les oreilles, si vous avez un rhume…)
  • désinfectant
  • anti-diarrhéique (ça, c’est méga méga important !)
  • anti-bactérien intestinal si diarrhée avec fièvre et sang (pas la simple turista…)
  • anti-spasmodique
  • Aerius (fucking allergie !)
  • anti-palu (malarone, ou doxycycline en fonction de la durée d’exposition)
  • Pastilles purificatrices d’eau (micropur, indispensable pour les longues randos)