Parc national des Zones Humides et Santubong

Commentaires 2 Par défaut

Nouvel article sur Bornéo, et encore des parcs nationaux ! Et oui, on ne vient pas sur cette grande île pour rester dans la ville et boire des jus de fruits à l’ombre d’un parasol.

Le parc national des Zones Humides et la péninsule de Santubong sont très proches l’un de l’autre et se situent à proximité de Kuching.

Pour visiter le premier, pas d’autres choix que de passer par une agence. Ce parc national est une immense mangrove se parcourant uniquement en bateau. Deux options : un tour le matin ou un le soir. J’ai préféré choisir celui du soir pour ne pas avoir à me réveiller tôt et pour voir les crocodiles plus facilement (enfin ça c’est ce que je pensais !).

Le van de l’agence passe me chercher à 16h et direction le Sarawak Boat Club. Sarawak est l’une des deux régions de la partie malaisienne de Bornéo, l’autre étant le Sabah.

Le nom « Sarawak Boat Club » fait très classe et on s’attend à arriver à une marina avec de beaux bateaux. En fait pas du tout, c’est rempli de vieux bateaux, certains à l’abandon, et de passerelles défoncées en bois pour embarquer. On est un groupe de dix pour cette mini-croisière de 3 heures à la découverte de la faune du parc.

Au loin, le Mont Santubong domine la région.

IMG_6744-min

On scrute les berges à la recherche d’un crocodile marin profitant des derniers rayons de soleil de la journée pour se réchauffer. Mais rien en vue…

Peu après, un groupe de dauphins de l’Irrawady se pointe proche du bateau. On trouve ces dauphins au Myanmar et au Cambodge également. On est resté à les observer, mais difficile de faire une belle photo puisqu’ils sont rapides !

IMG_6774-min

Le soleil commence à descendre sur la mer, donnant de belles couleurs. Quelques pêcheurs s’aventurent par ici, malgré la présence de crocodiles. A cause de la prolifération de ces montres marins, plus aucune personne ne se balade sur les plages alentours. Pour cause, des personnes se sont déjà fait dévorer par le passé…

IMG_6766-min

C’est à ce moment que les singes nasiques se montrent et viennent manger avant la pénombre totale. Je les ai déjà vu au parc national de Bako, mais ils me font toujours autant rire avec leurs têtes (et surtout le nez en fait !). Ils sont très nombreux à se nourrir à ce moment là donc facile de les voir.

IMG_6782-min

Plusieurs petits trucs bougent dans la boue également. Ce sont des poissons gobies, qui peuvent se déplacer hors de l’eau. Ils se dandinent dans la boue pour avancer, mais une fois dans l’eau ce sont de vrais champions puisqu’ils courent à la surface !

IMG_6788-min

On s’aventure plus loin dans la mangrove à la recherche de crocodiles. Tout le monde est concentré à regarder attentivement les berges pour en voir un. En vain…

IMG_6821-min

La nuit est tombée et c’est le moment d’allumer les lampes torches. Il est plus facile de repérer les crocodiles la nuit car leurs yeux apparaissent rouges lorsqu’ils sont éclairés.

Bingo, deux yeux rouges à la surface de l’eau ! Malgré leurs tailles énormes, ils sont très forts pour se dissimuler. Le bateau s’approche doucement et suffisamment pour qu’on voit mieux. On n’aperçoit que la tête mais c’est déjà assez impressionnant. Elle est plus longue que mon bras entier ! Ça laisse imaginer la taille de l’animal en entier qui se cache sous l’eau… Ce n’est pas le moment de passer par-dessus bord !

On reprend le chemin du Sarawak Boat Club en voyant des lucioles dans les arbres au passage, ces petits insectes produisant de la lumière la nuit.

C’était une sortie intéressante, mais pas donnée (35 euros). Je ne sais pas si je reviendrai prochainement à Bornéo alors je veux profiter à fond de cet endroit avec une telle diversité. Dommage que je n’ai pas vu un crocodile en entier sur une berge cependant…! C’est les risques lorsqu’on boycott les zoos et que l’on souhaite voir les animaux en liberté dans la nature.

Je suis retourné dans cette zone quelques jours après, à la péninsule de Santubong. On peut facilement y aller par soi-même avec les bus. Cette bande de terre avance de dix kilomètres dans la mer de Chine et abrite un petit parc national au pied du mont Santubong. Beaucoup de locaux disent également que les plus belles plages du Sarawak se trouvent ici. C’est vrai qu’elles sont jolies et totalement désertes lors de ma venue malgré la présence de quelques hôtels de luxe. La baignade y est autorisée car les crocodiles ne viennent pas par ici apparemment.

IMG_7414-min

J’ai fais une petite balade dans la jungle mais pas très longue car la chaleur est accablante. Un autre intérêt touristique de Santubong est le Sarawak Cultural Village. Ce centre a créé à l’identique les habitats traditionnels des différentes ethnies peuplant Bornéo. L’endroit est un peu artificiel car personne n’y vit vraiment, mais découvrir les vrais villages traditionnels par soi-même est quasiment impossible et les tours organisés coûtent une fortune. C’est donc un bon compromis ici…

L’entrée normale coûtent chère, environ 12 euros. Mais l’audace a été récompensée et je n’ai payé que 5 euros en obtenant le tarif moins de 10 ans grâce à ma carte étudiante !

Un petit carnet est remis à l’entrée avec des explications sur les ethnies et le style de maisons longues qu’elles construisent.

IMG_7543-min

Ces maisons sont typiques de Bornéo. Tous les membres d’un village vivent dans la même maison, construite sur pilotis. Les portes des habitations se succèdent le long de la véranda servant de salles communes où les habitants se réunissent pour parler ou manger.

IMG_7468-min

Les constructions sont très belles car ces ethnies maîtrisent à la perfection le travail du bois. Plusieurs maisons longues sont réparties sur le vaste terrain et deux heures ne sont pas de trop pour en faire le tour, en prenant le temps de discuter avec les gens pour en apprendre un peu plus.

IMG_7527-min

A 16h, un spectacle de danse et chants traditionnels a lieu. C’est compris dans le tarif donc j’y assiste. Je n’ai pas été fan car vraiment un attrape-touriste… C’est bien uniquement pour les familles puisque les enfants ont l’air d’adorer.

Pour le retour, j’opte pour le stop. Un couple de malaisiens me ramène gentiment jusqu’à mon auberge.

C’était ma dernière visite de la région de Kuching, que j’adore et recommande totalement !

2 réflexions sur “Parc national des Zones Humides et Santubong

  1. Pingback: Kuching – Du 04/08 au 11/08/2018 | Y A QU'A Y ALLER !!

  2. Pingback: Malaisie – Suite et fin le 23/08/2018 | Y A QU'A Y ALLER !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s