Oslob et Siquijor – Du 06/04 au 10/04/2018

Commentaires 10 Par défaut

« Il ne faut pas avoir peur du bonheur, c’est juste un bon moment à passer. »

Romain Gary

Après une petite semaine à Singapour, me voici aux Philippines désormais ! Tous les voyageurs s’étant rendus dans ce pays n’ont fait que des éloges de ce pays. Mes premières impressions sont effectivement au-delà de mes espérances. Et ça a commencé très fort !

Le vol depuis Singapour m’a mis en appétit déjà : un ciel parfaitement dégagé laissant voir des îlots entourés d’une eau azure et de lagons.

Je suis arrivé à l’aéroport de Cebu, la 2ème ville du pays. Cette ville n’a rien de particulière et je vais directement au terminal de bus pour me rendre à un village au sud de l’île, Oslob. J’y arrive vers 18h, totalement naze après ma nuit à l’aéroport de Singapour et cette journée de transport.

Mais j’ai de suite un pressentiment : je vais adoré ce pays ! Pourquoi ? Aux Philippines, nous ne sommes plus en Asie mais en Amérique Latine ! La colonisation espagnole a laissé ce côté latino.

Oslob est une destination connue sur l’île de Cebu pour une seule raison : les requins baleines.

On peut aller nager avec ces géants, le plus gros poisson au monde, pouvant atteindre les 14 mètres de long ! Dès le lendemain de mon arrivée aux Philippines, levé à 5h30 du mat’ pour réaliser ce rêve. Il est préférable d’y aller tôt pour éviter les tours organisés.

On monte sur une petite barque et on se jette à l’eau à une trentaine de mètres du rivage. Les consignes sont claires et respectées par notre groupe : ne pas toucher les requins ou s’en approcher à moins de 4 mètres, pas de flash d’appareil photo, et pas de crème solaire (produit chimique qui nuit à la vie marine).

IMG_3481

Ces immenses requins sont totalement inoffensifs puisqu’ils se nourrissent majoritairement de planctons et de krills. Le seul danger est donc de s’en approcher trop près et de se prendre un coup de nageoire par exemple.

On reste 30 minutes dans l’eau en compagnie de ces petites bêtes. 30 minutes inoubliables pour moi. J’avais les yeux grands ouverts et ils devaient pétiller de bonheur je pense !

IMG_3480

Cette activité est décriée par certaines organisations environnementales puisque les requins sont nourris par les locaux pour les garder ici, alors que ce sont des animaux migrateurs normalement. Les sédentariser perturbe leur reproduction et représente donc un danger pour l’espèce.

Cependant, ces locaux étaient pêcheurs auparavant et comme tous les latinos, ils sont un peu bourrins sur les bords : rien de mieux que la dynamite pour pêcher ! Cette technique détruisait totalement les écosystèmes et tuait des requins-baleines régulièrement.

Ils ont ensuite repéré le potentiel touristique des requins et ont développé l’activité. Donc au final, c’est un mal pour un bien… Ils ont arrêté de dynamiter les fonds marins tout en trouvant une autre source de revenu.

Pour le coup, j’ai oublié mes principes écolos tellement c’était un rêve de voir ces animaux.

Il n’y a rien de plus à faire à Oslob. Je reviens à mon auberge vers 7h30 le matin, prends un ptit-déj’ et souhaite me rendre sur l’île de Siquijor. J’attends sur le bord de la route pour arrêter un bus et aller au port de Lilo-An. Cependant, c’est samedi et beaucoup de locaux partent en weekend. Les bus sont tous complets et aucun ne s’arrête… Il n’y a qu’un seul bateau par jour à 10h donc je ne veux pas le louper. Le mec de mon hôtel me propose alors de m’emmener en tricycle à l’embarcadère pour le même prix que le bus (50 centimes d’euros). Le tricycle ici est l’équivalent des tuk-tuk qu’on retrouve ailleurs en Asie. Il fait vraiment ça pour m’aider car ça lui rembourse juste l’essence. C’est comme ça aux Philippines, ils sont incroyablement gentils et honnêtes !

IMG_4004-min

J’arrive 10 minutes avant le départ du ferry. 4 heures de traversée durant laquelle des dauphins ont suivi le bateau. Première matinée dans ce pays et déjà époustouflant ce que j’ai vu !

Je pose le pied sur l’île de Siquijor en début d’après-midi. C’est une petite île et je loue un scooter directement à la sortie du ferry. Direction le village de San Juan, au sud, où il y a des hébergements pas chers. Sauf que c’est le weekend : les 5 premières auberges où je vais sont complètes, la 6ème me propose une chambre pour un tarif exorbitant… Ça sent mauvais tout ça ! Finalement, je trouve mon petit coin de paradis pour les jours suivants : une chambre privée très basique, moyennement propre, mais à 4 euros la nuit avec une terrasse donnant directement sur la mer. Prendre le petit-déj le matin avec cette vue était paradisiaque !

IMG_3541-min

Je suis facilement tombé sous le charme de l’endroit… Avoir son scooter sur l’île est indispensable car les transports publics sont irréguliers et peu nombreux. Les seuls transports de l’île sont les jeepneys : des sortes de jeep avec l’arrière aménagé pour pouvoir transporter une dizaine de personnes bien entassées. Elles sont toujours décorées et sono à fond !

IMG_3998-min

Le 1er soir, je vais à une plage pour voir le coucher de soleil. Nous sommes peu nombreux mais je revois des connaissances : 2 québecois rencontrés à Dalat au Viêtnam il y a un mois de cela !

Tous les soirs, ça a été le rituel d’assister au coucher de soleil avec à chaque fois des couleurs magnifiques (rose, rouge, violet…).

IMG_3584-min  IMG_3638-min

Le lendemain, je pars avec Alessandro, un italien rencontré à mon auberge, pour une virée en scooter.

On passe par plusieurs petits villages et on remarque que les philippins adorent le basket-ball. Il y a un terrain, ou plusieurs même, dans chaque villages ! C’est le résultat de l’influence US car les USA ont colonisé les Philippines après les espagnols (ces derniers ont vendu le pays pour 20 millions de dollars !). Malheureusement, ils adorent aussi la malbouffe made in USA. Ils mangent beaucoup de hamburgers, de chips…

Les philippins sont en majorité chrétiens. Pas de temples bouddhistes ici, uniquement des églises. Ça aussi c’est un gros changement par rapport aux autres pays d’Asie. Comme en Amérique Latine, ils vivent leur religion passionnément avec « Love Jesus » écrit partout.

L’influence latine ne se limite pas à la religion. La ressemblance d’état d’esprit est flagrante. Les Philippins sont très chaleureux, souriants… J’ai vraiment l’impression de parler avec des colombiens ! Autres exemples : les noms des villes ont des noms espagnols, leur langue a des intonations hispaniques (ils utilisent même les chiffres espagnols : uno, dos, tres…).

Bref, notre objectif de la journée avec Alessandro est de trouver une plage isolée paradisiaque. On a roulé assez longtemps et pris des routes au hasard parfois. On a fini par rouler 20 minutes en pleine forêt sur un chemin minuscule pour finalement déboucher sur ce qu’on cherchait ! La plage est dingue, l’eau est transparente, il y a des coraux et plein de petits poissons… Il n’y a qu’une seule famille sur la plage. Cet endroit n’est connu que de quelques locaux je pense ! On parle beaucoup avec eux ; on joue au volley avec les gosses et j’ai appris à nager à un d’entre eux (enfin un peu près car ce n’est pas encore ça tout de même !).

IMG_3561-min

Le soir à l’auberge, je rencontre des philippins de mon âge en weekend ici. Ils m’invitent de suite à leur table. Tout le monde parle parfaitement anglais ici donc c’est très facile de communiquer. Contrairement à la Birmanie où les gens sont merveilleux mais ne parlant pas anglais, ça devient assez frustrant parfois de ne pas pouvoir plus échanger.

Nouvelle découverte : ils écoutent beaucoup de reggaeton. Je détestais ce genre de musique avant mon périple en Amérique du Sud, mais je l’adore désormais (je n’ai pas honte, j’assume totalement !).

Ce pays me rappelle beaucoup de souvenirs, et me montre à quel point le continent sud-américain me manque. Je voyage depuis plus de 6 mois en Asie mais mon cœur a toujours la forme de l’Amérique Latine.

On passe la soirée ensemble à rigoler, à parler de nos pays… Après 2 bouteilles de whisky et une bouteille de rhum locale, il est temps d’aller se coucher !

IMG_3667-min

Le lendemain matin, un petit mal de crâne ne m’incite pas à bouger ! Mais il fait vraiment beau donc je me motive à aller faire un tour en scooter à midi.

Je vais en premier à la cascade Cambughay, la plus connue de l’île. Vu qu’il est l’heure du déjeuner, la plupart des gens sont partis et je suis tranquille dans cet endroit très sympa ! L’eau a une belle couleur bleue/verte et une température parfaite pour se rafraîchir.

IMG_3764-min

Je poursuis ensuite par une route intérieure de l’île. Ça monte doucement mais sûrement.

IMG_3802-min

Le Mont Bandila-An est le point le plus haut de Siquijor. La montée se finit en marchant durant 15 minutes (et en perdant 1 litre de sueur au passage !). Le panorama depuis le sommet vaut son pesant de cacahuètes !

IMG_3899-min

Je redescends en scooter pour rejoindre la côte nord de l’île puis longe la côte est qui est moins habitée et développée. Il y a de petites plages tout le long.

Retour en fin d’après-midi à l’auberge après avoir conduit plus de 100km au final. Pas mal pour un lendemain de soirée difficile !

Je quitte cette île magnifique de Siquijor le lendemain après-midi, après une dernière baignade ici.

Les Philippines sont déjà un coup de cœur ! C’est paradisiaque et les philippins sont à la hauteur de leur réputation !

10 réflexions sur “Oslob et Siquijor – Du 06/04 au 10/04/2018

      • Tu m’étonnes ! Il doit y avoir des endroits où les locaux ne les nourrissent pas et donc où ils ne sont pas là toute l’année, on se renseignera le moment venu 🙂

        J'aime

      • Oui effectivement il y en a. Les chances de les voir sont du coup moins élevées et il est plus facile d’en voir en plongée (et je ne peux pas faire de plongée malheureusement…).

        J'aime

  1. Pingback: Bohol – Du 10/04 au 13/04/2018 | Y A QU'A Y ALLER !!

  2. Pingback: Philippines – Suite et fin | Y A QU'A Y ALLER !!

  3. Pingback: Canggu & Padang Bai – Du 06/05 au 11/05/2018 | Y A QU'A Y ALLER !!

  4. Pingback: Nusa Penida – Du 20/05 au 24/05/2018 | Y A QU'A Y ALLER !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s