Kampot et Kep – Du 26/02 au 03/03/2018

Commentaires 2 Par défaut

« Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve. »

Antoine de Saint-Exupéry

Après la visite de la capitale, direction la côte du Cambodge pour des endroits plus calmes et sauvages.

Au programme : île et plage, bonne bouffe, scooter, visite d’une plantation de poivre…

J’y suis allé avec un bon groupe : les 3 avec qui j’étais à Phnom Penh (Étienne, Sophie, Romy), Élisa (une cambodgienne amie de Romy), et Domitille (une belge).

Romy et Élisa sont déjà venues plusieurs fois ici, et ont été des guides géniaux du coup !

Kampot est une petite ville de 30 000 habitants, où il fait plutôt bon vivre. J’ai logé ici, dans une auberge vraiment bien. Beaucoup d’expatriés français vivent ici, en travaillant dans les différents hôtels et restaurants.

Le centre-ville a conservé quelques bâtiments coloniaux, ainsi que l’ancien pont fabriqué par les français. C’est moins joli que Battambang mais ça donne un certain charme à la ville.

Si j’ai adoré mon séjour ici, c’est surtout pour les environs. Il y a vraiment beaucoup de choses à faire, et la région offre de très beaux paysages.

Le 1er jour, on est allé au parc national de Bokor, à 40km de la ville. On y accède par une route de montagne en lacets. J’avais Domitille derrière, donc j’ai fait attention, mais ça me démangeait de faire comme sur la boucle de Thakhek !

Ce parc est connu pour sa station d’altitude, où les colons français allaient pour échapper à la chaleur écrasante et trouver un peu de fraîcheur. Suite à la décolonisation, le site est tombé à l’abandon. Ainsi, il y a plusieurs maisons abandonnées le long de la route. La vue depuis le sommet est censée être magnifique mais nous étions dans les nuages, et il faisait très frais du coup ! On a tout de même pu l’admirer avant d’entrer dans le nuage.

IMG_6623-min

On peut entrer dans tous les bâtiments désaffectés, et essayer d’imaginer les belles demeures coloniales qui étaient là des décennies auparavant. Il y a encore l’église catholique, où les familles se regroupaient tous les dimanches en bon chrétien.

IMG_6581-min

A quelques centaines de mètres de cette église se trouve le casino de l’époque. Il y a peu, il était totalement à l’abandon et était assez flippant à visiter paraît-il. Cependant, il a été totalement rénové pour en faire un hôtel 5 étoiles… Quel dommage ! Surtout que c’était un lieu historique : durant le conflit, les troupes vietnamiennes y étaient postées tandis que les Khmers Rouges occupaient l’église. Ils sont restés plusieurs mois ainsi à se tirer dessus. On voit encore les impacts de balles dans l’église.

Tout le site est en danger car les Russes et les Chinois rachètent tout et ont pour projet de créer un immense complexe avec hôtels et casinos…

Un peu plus bas se situe un temple bouddhiste avec une grande statut de Bouddha posée sur un socle recouvert de gravures.

IMG_6517-min

Également la cascade Popokvil, qui doit sûrement être très belle en saison des pluies. Mais nous sommes actuellement en pleine saison sèche donc il n’y avait pas du tout d’eau. Pour nous consoler, des papillons ont tourné autour de nous.

IMG_6469-min

Un peu déçu du parc tout de même, surtout de ne pas avoir vu le casino désaffecté. Mais c’était tout de même sympa de se retrouver dans les nuages !

IMG_6597-min

Le lendemain, notre groupe se reforme : Domitille est partie mais on a rencontré Marc et Mohammed, 2 français profs de sport en vacances. On est parti à 7 visiter une plantation de poivre. Sur conseils de Romy, on est allé à « La Plantation ». On y accède par une belle piste en terre, bordée de rizières et de maisons traditionnelles khmères.

IMG_6839-min

Le chemin est vraiment joli, notamment la zone vers la ligne de chemin de fer. Il y en a encore au Cambodge, mais ils servent quasiment exclusivement aux transports de marchandises.

IMG_6685-min  IMG_6847-min

Peu après, nous arrivons au « Secret Lake ». Bon, je ne vois pas pourquoi ce lac est « secret », mais en tout cas la vue est belle avec les collines qui l’entourent.

IMG_6724-min

On arrive à l’heure pour manger à la plantation. On a tous mangé ce qui a été notre meilleur repas au Cambodge : poulet rôti avec pommes de terre accompagnés bien sûr de délicieuses sauces au poivre. Force est de reconnaître que c’est le meilleur poivre que j’ai mangé de ma vie. Rien à voir avec celui qu’on achète dans les supermarchés en France !

Car le poivre de Kampot a cette réputation d’être le meilleur au monde.

Le poivre, originaire de la région du Kerala en Inde, est l’épice la plus consommée au monde. Les chinois l’ont amené au Cambodge. La région de Kampot possède un climat et un sol parfait pour le cultiver. Durant la colonisation, tous les grands restaurants parisiens s’approvisionnaient ici.

Les Khmers Rouges, avec leur folie destructrice, ont failli faire disparaître ce savoir-faire. Il a fallu attendre les années 2000 pour que les productions de Kampot reprennent vraiment vie, grâce à la volonté et au travail de quelques personnes.

« La Plantation » a été créée il y a seulement 4 ans par un couple franco-belge. Une centaine de personnes y travaille aujourd’hui : 1 français, 1 États-Unien, et des Cambodgiens. Ils s’engagent également au niveau local en aidant financièrement l’école et les élèves du village à proximité.

On a pu visiter l’exploitation avec une employée khmère parlant parfaitement le français.

Je n’avais aucune idée auparavant de ce à quoi ressemblait une production de poivre : un arbre, une plante, une fleur… ?! Le poivre pousse en fait sur des lianes, qui s’enroulent autour de troncs d’arbres.

Tout est à fait à la main, hormis l’étape de conditionnement. La plantation est certifiée bio, donc aucun pesticide n’est utilisé et ils utilisent du fertilisant naturel pour les sols.

IMG_6767-min

Le moment venu, les grappes sont récoltées et des femmes font le tri entre les grains verts et les rouges. On y était à la bonne époque ce qui nous a permis de voir cette étape.

IMG_6801-min

On a appris la différence entre poivre noir, rouge, blanc… La base est la même mais la façon de le faire sécher et les durées divergent. En tout cas, c’est toujours assez fort à goûter ! L’exploitation cultive également du curcuma, une épice dont je raffole !

On retourne en toute fin d’après-midi à Kampot. Comme toujours au Cambodge, les routes sont un lieu où l’on voit des choses surprenantes, notamment ces scooters surchargés pilotés par des hommes ayant un sacrée sens de l’équilibre !

IMG_6853-min

On revient au bon moment pour assister au coucher du soleil, au bord de la rivière. Il disparaît derrière ce que les cambodgiens appellent la chaîne de montagnes de l’Eléphant.

Le 3ème jour, je retrouve mon couple de hippies préférés : Marion et Seb avec qui j’ai voyagé dans le sud du Laos et le nord du Cambodge ! Notre équipe s’agrandit de jour en jour. On était 10 aujourd’hui, après la rencontre d’une autre française. On va finir par louer un bus, et non des scooters !

On va passer la journée à Kep. C’est une autre petite ville à 20km, aux allures de station balnéaire avec sa petite plage, face au Golf de Thaïlande et à l’île vietnamienne Phu Quoc. Le village a été créé par les colons français au début du 20ème siècle pour venir en vacances. Aujourd’hui, les cambodgiens en profitent et y viennent passer du bon temps. Le sable est d’une belle couleur et l’eau est vraiment chaude !

IMG_7027-min

Sur les hauteurs, il reste de nombreuses villas de l’époque coloniale, aujourd’hui désaffectées. Certaines sont squattées et la plupart sont décorées de graffitis.

IMG_6967-min

On en a visité quelques-unes au hasard. On a fini par en trouver une immense, avec une vue magnifique depuis le toit. Ils ne s’emmerdaient pas les colons de l’époque !

IMG_6979-min

Kep est très réputé pour son crabe, que l’on mange évidemment avec une sauce au poivre de Kampot. Le meilleur endroit pour le déguster est au marché. On y trouve aussi de nombreux poissons et fruits de mer.

IMG_7015-min  IMG_6871-min

On a passé la journée entière ici, en terminant par le coucher de soleil depuis un belvédère situé dans le parc national de Kep, accessible en scooter. La vue sur la baie est somptueuse, avec le soleil qui se couche sur les îles au loin.

IMG_7051-min  IMG_7071-min

Le lendemain, ça continue ! Notre groupe s’est réduit suite au départ de certains. Nous ne sommes plus que 6. Pour ce dernier jour, on décide d’aller à Koh Tonsay (île au Lapin). Les locaux disent qu’elle a une forme de lapin… Ils ont dû abuser de l’alcool je pense, mais par politesse on ne va pas les contredire !

On y accède par une traversée de 20 minutes en bateau depuis Kep. Réveil tôt pour un départ de Kampot en scooter à 8h pour avoir le bateau de 9h.

L’île est très sauvage car il n’y a qu’une vingtaine de familles vivant ici. Il est possible de louer un bungalow au bord de la plage principale pour pas grand chose, mais on s’est contenté d’y passer la journée.

IMG_7183-min

On s’est baladé en suivant le sentier faisant le tour de l’île pour commencer. Elle n’est pas très grande, mais on a vite rebroussé chemin à cause de la chaleur ! On a préféré se poser à la plage dans des hamacs. On avait prévu tout ce qu’il fallait pour le pique-nique grâce à une petite épicerie de Kampot : baguette, terrine de campagne, et comté. Les bons français à la plage !

IMG_7145-min

Malgré le peu d’activité (baignade, lecture, sieste…), la journée est passée vite. On a repris le bateau à 16h pour retour à Kep, puis à Kampot.

C’était une journée parfaite pour terminer le Cambodge. Car oui, direction le Vietnam désormais pour de nouvelles aventures !

J’ai passé un séjour merveilleux dans la région de Kampot. C’est mon endroit préféré du Cambodge, sans aucun doute. Ce n’est pas très touristique, il y a un tas d’activités à faire ou d’endroits à voir, les gens sont sympas… Et surtout, notre groupe de routards était top ! Merci à tous pour ces moments géniaux qu’on partage entre voyageurs !

2 réflexions sur “Kampot et Kep – Du 26/02 au 03/03/2018

  1. Pingback: Hô-Chi-Minh-Ville – 03/03 et 04/03/2018 | Y A QU'A Y ALLER !!

  2. Pingback: Cambodge – Suite et fin | Y A QU'A Y ALLER !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s