Koh Phi Phi – Du 11/12 au 14/12/2017

Poster un commentaire Par défaut

« Pour ce qui est de voyager seul, rien à foutre. Si c’est comme ça, c’est que c’est pas autrement »

DiCaprio, dans le film « La Plage »

Un trajet de 2 heures en petit ferry depuis Krabi et me voici débarqué à Koh Phi Phi (« Koh » veut dire île). La mer d’Andaman est sûrement la plus calme au monde. Pas une seule vaguelette durant la traversée !

C’est une île mondialement connue et réputée pour la plongée. Et aussi pour les fans de DiCaprio !

A l’arrivée au port, plein de rabatteurs. Je décline toutes leurs offres, car c’est bien connu, le prix de la chambre sera plus cher car ils auront une commission. Je pars à la recherche d’un lit, et à ce qui paraît, ce n’est pas chose facile sur cette île. Je ne souhaite pas avoir une auberge proche de la plage car des fêtes s’y déroulent toute la nuit et donc dur de dormir. Les prix sont très élevés, mais ça aussi on m’avait prévenu. Finalement, je trouve un lit en dortoir pour 400 bahts la nuit (environ 10 euros, de loin le lit le plus cher de ce voyage pour l’instant !). L’auberge n’est vraiment pas top en plus, mais il n’y a pas moins cher, donc je prends.

Koh Phi Phi est archi touristique. Des jeunes du monde entier viennent y faire la fête. D’ailleurs, on peut acheter son cocktail dans un seau, et non un simple verre. Dès 15-16h, les gros bars de la plage principale, Loh Dalum, mettent la sono à fond.

Après avoir posé mon sac à l’auberge, je pars me promener. Je déteste l’endroit. Un vrai ghetto touristique, avec hôtels, restos, bars… Et aussi un nombre dingue de salons de tatouage. A croire que tous les touristes se font tatouer quand ils viennent !

Malgré toutes les personnes visitant l’île, je me sens bien seul ici ! Pas vraiment l’ambiance routard. Principalement des gros beaufs qui marchent avec un ballet dans le cul pour montrer fièrement leur musculature. Et pour les accompagner, des poufs australiennes et américaines maquillées comme des voitures volées (si elles savaient à quel point elles sont ridicules par rapport aux charmes naturels d’une belle argentine..!).

Également, de vieux occidentaux main dans la main avec une thaïlandaise, plus jeune qu’eux d’au moins 30 ans. Le tourisme sexuel en Thaïlande existe bel et bien, et ça se voyait à Bangkok aussi. Ils mériteraient de tomber d’un bateau et se faire dévorer par les requins…

J’ai donc visité seul l’île. Il vaut mieux être seul que mal accompagné comme on dit !

Ce que je voulais voir en priorité : l’île de Phi Phi Ley. C’est une île à seulement 15 minutes de navigation de l’île principale, Koh Phi Phi.

1ère idée : louer un kayak à la journée et aller visiter moi-même. Mais les prix de location sont incroyablement chers, et à ça, il faudra rajouter 400 bahts d’entrée sur l’île.

2ème idée : bateau-taxi. Mais ça n’existe pas. On ne peut que faire appel à un bateau privé. Si on est plusieurs, c’est parfait, mais moi je suis seul (très insociable durant mes 3 jours ici !).

3ème et dernière idée : voir le prix des agences… Pour une personne seule, ça s’avère être la meilleure solution. En plus, un tour part à 6h30 du mat’ pour éviter la foule qu’il y a en journée. 1000 bahts en tout, avec taxe d’entrée incluse, visite d’autres endroits de l’île et 2 séances de snorkeling. Je signe, après m’être bien assuré qu’on ne sera pas 50 sur le bateau.

Dès le lendemain de mon arrivée, je dois donc me lever à 5h45 puisque le rendez-vous est à 6h au port. Ça pique ! Tout le monde est à l’heure et on embarque plus tôt que prévu du coup. Nous sommes 15, ce qui reste un nombre raisonnable.

Pour la petite anecdote, le pilote du bateau, à la vue de mon short de foot de l’Argentine (qui me sert de short de bain), est fier de me montrer son maillot de l’équipe de l’Albiceleste. Sauf que c’est un faux et ça se voit vraiment : il y a le signe « Euro 2016 » sur la manche. Je lui apprends que l’Argentine ne participe pas à l’Euro, et il éclate de rire !

On débarque peu de temps après sur Phi Phi Ley. Cette île est inhabitée car protégée. On fait un premier stop à Maya Bay. Une plage classée dans le top50 des plus belles au monde, comme celle de Phra Nang. Mais celle là est beaucoup plus connue. La plupart des scènes du film « La Plage », avec Leonardo DiCaprio et Virginie Ledoyen ont été tournées ici. Dans le film, la baie est fermée sur elle-même, mais ce n’est pas le cas en vrai.

On est le premier bateau de la journée. On a toute la plage pour notre groupe de 15 ! Un vrai bonheur !

Un routard m’avait donné un bon conseil : filer directement à Loh Samah Bay, à 10 minutes de marche pour voir le soleil se lever. Personne n’y va, et c’est donc seul assis sur un rocher face à la mer que j’assiste à ce moment toujours agréable.

IMG_5682-min

Retour ensuite à Maya Bay, pour admirer la beauté du lieu et piquer une tête en me prenant pour DiCaprio !

IMG_5826-min

IMG_5892-min

On y reste 2 heures. Vers 8 heures, beaucoup de bateaux arrivent et la plage se remplit vite. Et à ce qui paraît, vers 10h, c’est carrément un embouteillage sur la mer, avec des centaines et des centaines de personnes sur la plage. L’endroit perd tout son intérêt.

Je ne peux donc que recommander de partir dès 6 heures !

On part avant que tout ce petit monde arrive, pour aller à un spot de snorkeling. La plongée me tentait bien, mais j’ai les oreilles très sensibles aux changements de pression. Vu que je n’en ai jamais fait, je préfère essayer pour la première fois en France. Et le snorkeling est déjà cool aussi (masque, tuba et palmes). On voit plein de poissons multicolores et des tortues. Pas de requins malheureusement. Un petit air des Galàpagos, mais en beaucoup moins bien quand même !

Ensuite, direction Pilen Bay, un lagon entouré de falaises avec une eau d’une couleur incroyable. Snorkeling de nouveau mais cette fois, les eaux sont trop profondes pour avoir une bonne visibilité.

IMG_6024-min

Un dernier arrêt à Monkey Beach, une plage appartenant aux singes ! Certains sont assez agressifs pour essayer de piquer ton sac si tu as de la nourriture dedans. Un mec s’est même fait mordre.

Mais ils me font toujours rigoler ces singes. Je suis sûr que je m’entendrai mieux avec eux qu’avec la plupart des touristes de Koh Phi Phi !

IMG_6114-min

On revient sur l’île principale en fin de matinée. Excursion un peu chère, mais qui vaut la peine si on la fait de bon matin, en ayant donc un coup d’avance sur tous les autres bateaux.

Le lendemain, c’est journée marche ! Le matin, je me rends aux 3 points de vue de l’île. Contrairement à d’autres îles de Thaïlande, Koh Phi Phi est très vallonnée. Le 1er point de vue ne vaut pas la peine de s’y arrêter, il faut continuer de monter pour atteindre les 2 suivants qui sont beaucoup mieux. On y voit la ville coincée entre les 2 baies et les collines recouvertes de forêt.

IMG_6273a-min

Je redescends de l’autre côté pour aller vers la partie sauvage. Les plages de la côté Est sont réputées pour être les plus belles. On y accède que par bateau, ou pour les plus motivés comme moi (ou les plus radins, à vous de voir) en marchant. Le chemin passe par la forêt, et est plus ou moins bien indiqué (plutôt moins que plus d’ailleurs !). J’arrive en premier à la plage de Ran Tee, et peu après à la très belle crique de Phak Nam. Un endroit parfait pour se reposer après avoir bien sué, et pour se baigner dans une eau très claire ! On y voit beaucoup de coraux.

IMG_6291-min

IMG_6318-min

Vu que je ne tiens pas en place sur une plage, je repars 1 heure après vers la côte sud. Maprao Beach n’est pas top, en raison de tous les bateaux qui y passent et font un bruit d’enfer. Il faut faire 30 minutes de plus pour atteindre Long Beach. Vous l’aurez compris, une belle plage à Koh Phi Phi, ça se mérite. Faut marcher ! Je m’y baigne et me repose après cette journée de marche. J’y rencontre 2 espagnoles, avec qui je passe la fin d’après-midi et la soirée, dans le seul bar un peu hippie de l’île, situé à l’extrémité Est de la plage.

En revenant à l’auberge, j’ai la mauvaise surprise de voir mon sac et mes affaires derrière la réception. J’ai fait une connerie et je me fais viré ?! Lors de mon arrivée, la fille m’avait dit OK pour rester 3 nuits, mais elle s’était trompée. Des gens avaient réservé via internet mon lit en dortoir. Donc plus de place pour moi. Finalement, pour s’excuser du désagrément, elle me propose pour le même prix une chambre pour moi tout seul avec grand lit 2 places, et salle de bain privée. Cool !

Pour résumer mon séjour à Koh Phi Phi :

Beauté des lieux et des plages : 5/5

Ambiance : 0/5

Je repars le lendemain matin en ferry vers Koh Lanta.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s