Ao Nang et Railay – 09/12 au 11/12/2017

Commentaires 2 Par défaut

Me voici désormais dans le sud de la Thaïlande ! Au programme : plages de rêve, eau transparente, grand soleil…et beaucoup de monde ! Comment se passe l’hiver du côté de chez vous ?!

J’ai pris mon premier bus de nuit de ce voyage pour me rendre à Ao Nang. La Thaïlande, c’est vraiment trop facile pour se déplacer. Un minibus passe me chercher à mon auberge de Bangkok en début de soirée, et m’emmène à une grande avenue où un gros bus confortable nous attend. On arrive au petit matin à Krabi, ville sans trop d’intérêt. Une personne nous répartit dans différents minibus en fonction de notre destination. Bref, y a rien à faire à part suivre ce qu’on nous dit. Ça a un côté agréable et reposant c’est sûr, mais moi ça m’emmerde ! C’est plus encadré qu’une sortie scolaire ! Marcher 2 heures dans Kathmandu à la recherche d’un bus, dont je n’étais même pas sûr de l’existence parfois, était bien plus marrant !

Le village d’Ao Nang est à une dizaine de kilomètres de Krabi. Je me rends à une auberge conseillée par un autre routard. La première chose que je remarque en m’y dirigeant est la grande mosquée. Dans cette région du sud, il y a autant de musulmans que de bouddhistes, du fait de la proximité avec la Malaisie. Et aussi quelques chinois (mais eux, ils sont partout de toute façon). Tout ce petit monde cohabite paisiblement, et sans communautarisme d’après ma première impression.

La 1ère journée, je fais…pas grand chose en fait. J’ai bien dormi dans le bus mais quand même un peu fatigué ! Alors je me dirige vers la plage pour me baigner. Le breton que je suis n’est pas habitué à une eau aussi chaude ! Mais il y a trop de monde pour moi. Je vois un petit sentier à l’extrémité de la plage et je vais voir ce qui se passe de l’autre côté. J’arrive finalement à une autre plage, plus calme et aussi belle.

Cette première journée a aussi été l’occasion de goûter à un plat que j’adore : le massaman curry, un plat thaï d’origine musulmane. En gros, c’est une soupe de curry, avec lait de coco, pommes de terre, poulet (ouai, j’ai stoppé mon régime végétarien du coup !), et plein d’épices. Je commande une assiette de riz à côté et je verse tout ça dessus ! Mmmmh ! J’en mange tous les jours désormais !

Le second jour, je commence à visiter. Il n’y a pas grand chose à Ao Nang même. C’est juste un bon point de départ pour aller visiter les beaux coins pas loin, mais qui sont hors de prix pour se loger.

Le secret pour visiter le sud de la Thaïlande : partir très tôt pour éviter les hordes de touristes ! Je me rends donc au petit port à 8h d’où partent les bateaux-taxis (qui partent une fois qu’il y a 8 personnes à bord). Ça coûte 2,5 euros, soit 15 fois moins cher que de passer par agence !

Je descends à Railay West. Il est 8h30 et il n’y a personne encore. Une longue bande de sable de 1km coincée entre 2 falaises, pour moi tout seul (enfin presque, y avait d’autres petits malins).

Un gars de l’auberge m’avait parlé d’un beau point de vue où aller. Je pars vers un sentier un peu au pif. J’arrive rapidement sur un chemin qui se transforme en escalade. Je trouve ça bizarre, mais vu qu’il n’y a personne à qui demander, je tente ! Je suis parti en tongs (bonne idée ça…), et je les enlève donc car c’est moins glissant pieds nus. C’est assez dangereux mais j’y vais doucement. Après 20 minutes de grimpe, j’arrive à un petit replat. La vue sur la plage de Railay West mérite les efforts !

IMG_5276-min

Mais je trouve ça quand même super bizarre qu’un point de vue où plusieurs personnes y vont normalement soit si dangereux. Je redescends par la même voie. Arrivé en bas de la paroi, je tombe nez à nez avec un prof d’escalade et 2 clients. Ils me regardent bizarrement.

Le prof : « tu reviens d’où comme ça ? »

Moi : « du point de vue, c’est chouette ! »

Le prof : « c’est pas le point de vue ici, il est de l’autre côté, à Railay East. C’est une voie d’escalade ça. »

Moi : « Ah merde »

Le prof : « Et tu es monté comme ça ? Pas de chaussures, torse nu, et sans harnais ? »

Moi : « Bah ouai.. » (je me sentais un peu con là)

Je comprends mieux maintenant pourquoi il n’y avait personne. Les quelques cordes qui étaient là n’étaient pas faites pour aider les gens à monter au point de vue, mais à sécuriser les grimpeurs avec le harnais. Même si c’était une voie pour débutant, j’ai fait du free climbing (escalade sans sécurité) pour commencer cette journée !

Bon, toujours est-il que le point de vue officiel, je ne l’ai pas trouvé encore. Je redescends à la plage, et demande à un des gardiens des hôtels très luxueux. Lui aussi me dit que c’est sur Railay East et m’indique le chemin à suivre.

Railay est une péninsule accessible uniquement par bateau car coupée du continent par les immenses falaises. Les côtes ouest et est ne sont séparées que de 15 minutes de marche.

Railay East est bien différente. C’est une mangrove, donc pas propice à la baignade mais très agréable pour s’y promener. Je trouve finalement le sentier montant au point de vue. Là aussi, c’est un peu casse gueule mais rien à voir avec ce que j’ai fait avant ! On y voit les 2 côtés de la péninsule.

IMG_5330-min

En redescendant, un autre petit chemin part vers une lagune. Le sentier est merdique, j’ai de la boue jusqu’à la moitié des mollets. Et la lagune n’est pas très belle en plus. Demi-tour et retour à Railay East !

Direction la plage d’Ao Phra Nang, à 15 minutes à pied. Mais la matinée est déjà bien entamée après ces péripéties et les régiments de touristes sont là. Faut faire avec !

Ao Phra Nang est dans le top50 des plus belles plages au monde. Je ne contredirai pas car c’est vrai que c’est magnifique. L’eau est azure, le sable est blanc/doré, de grandes falaises et pitons rocheux tombent dans la mer, et il y a des cocotiers tout le long. Carte postale !

IMG_5534-min

IMG_5475-min

Je m’y baigne pour me rafraîchir, et aussi pour enlever toute la boue que j’ai sur moi après cette saloperie de lagune !

Il y a un grand complexe hôtelier au bord de le la plage. J’y aurais bien dormi, mais c’est 1 000 euros la nuit. Des stars comme Johnny Depp y viennent en vacances.

Le resto de cet hôtel est bien sûr hors de prix aussi. Mais là encore, les thaïlandais ont tout prévu ! Des bateaux, semblables aux bateaux-taxi (sur la photo ci-dessus par exemple), accostent sur la plage. Ils affichent leurs menus, et cuisinent à bord. Il n’y a qu’à venir chercher sa barquette les pieds dans l’eau et payer 2-3 euros.

Je me repose sur cette plage un peu plus d’une heure. Mais je me fais vite chié en fait ! Rester allongé sur une serviette ne me plaît pas. Et de toute façon, je n’ai pas de serviette, donc c’est encore moins bien directement allongé sur le sable !

Je retourne voir ce qui se passe à Railay West. Un petit comité d’accueil s’est mis en place : une famille de singes ! Je n’avais jamais vu cette espèce en plus.

IMG_5599-min

Dernière baignade en milieu d’après-midi. La plage est blindée de touristes désormais, et je reprends donc un bateau-taxi pour retourner à Ao Nang.

Le lendemain, direction les îles, et en première celle de Koh Phi Phi, où je suis actuellement !

2 réflexions sur “Ao Nang et Railay – 09/12 au 11/12/2017

  1. Pingback: Koh Phi Phi – Du 11/12 au 14/12/2017 | Y A QU'A Y ALLER !!

  2. Pingback: El Nido – Du 19/04 au 22/04/2019 | Y A QU'A Y ALLER !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s