Chili – Suite et fin

Poster un commentaire Par défaut

« Prendre son temps est le meilleur moyen de n’en pas perdre »   Nicolas Bouvier

2 mois au Chili, soit bien plus que ce qui était prévu ! Mais à vrai dire, il n’y a plus grand chose de prévu dans mon voyage !

Je me rappelle de mon arrivée à Iquique, où je m’étais pris une grosse claque avec le changement radical qu’il y avait avec la Bolivie, pays frontalier. Bonjour la modernité avais-je alors pensé !

Et ce pays m’a donné plus que ce que j’en attendais.

DSCN5297

Je ne le pensais pas aussi beau. Il s’étire sur plus de 4 000 km, bloqué entre l’océan Pacifique et la Cordillère des Andes, qui marque la frontière avec l’Argentine.

Et il y en a des choses le long de ces 4 000 km !

Le désert d’Atacama au Nord, le plus aride au monde, avec des lagunes, des geysers, des vallées sorties tout droit d’autres planètes…

La région des lacs, avec tous ses volcans, dont certains actifs.

La Patagonie, avec le grandiose parc Torres del Paine et le trekk du W qui a été l’un des plus beau que j’ai fait.

Tellement de diversité dans ces paysages ! Et je suis loin d’avoir tout vu. Je regrette notamment de ne pas avoir pu faire la carratera austral en stop. Ça a l’air splendide. Une raison pour y revenir un jour dans ce pays !

Outre ces paysages, le Chili a été particulier avec l’expérience du volontariat à la ferme que j’ai eue. Je me rappellerai de cette ferme, au bord du lac Rupanco avec un immense volcan enneigé qu’on admirait tous les jours en travaillant dans les champs… J’y ai appris beaucoup sur les techniques d’agriculture alternatives. Le tout dans une bonne ambiance, avec des gens cools.

J’ai aimé également apprendre l’histoire du pays à Santiago. J’adore l’histoire d’une manière générale et je ne conçois pas de voyager dans un pays pendant plusieurs semaines sans la connaitre. Le Musée de la Mémoire et des Droits Humains aura été pour ça une visite plus que passionnante, et très émouvante.

Et que dire de Valparaiso, la bohème ? Ville incroyable, avec une ambiance que j’ai rarement vue auparavant. Sans doute la meilleure ville pour se perdre ! Là aussi j’y retournerai volontiers, pour plusieurs jours ou plusieurs mois !

Par contre, ce pays ressemble trop à l’Europe concernant le mode de vie. Le niveau de vie y est élevé (et donc cher pour les routards !) et on n’y ressent pas trop les traditions et la mentalité sud-américaine. Je le savais avant de venir, mais c’est tout de même décevant. Ça ne peut pas être parfait, faut bien trouver des défauts !

Bref, un bon souvenir ce pays…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s