Cajamarca – Du 13/05 au 15/05/2015

Poster un commentaire Par défaut

« Je ne sais pas où je vais, ça je ne l’ai jamais bien su, mais si jamais je le savais, je crois bien que je n’irai plus » 

La Rue Kétanou, « Où je vais »

Je ne sais pas pourquoi je voulais venir dans cette ville à vrai dire. Peu de routards y vont mais j’ai décidé d’y aller tout de même. Un vol IquitosLima puis un bus de nuit LimaCajamarca pendant 15h30 et m’y voilà !

Lors de mon arrivée en ville, il y avait une grande fanfare avec des militaires et des étudiants. Je suis plutôt bien accueilli !

J’ai trouvé un bon hôtel, en plein centre-ville et pas cher. Je me suis même pris une chambre privée, et non un dortoir, pour me reposer un peu ! Dès la première journée, je visite la ville. Ce n’est pas une très grande ville (seulement 150 000 habitants) mais elle est importante pour l’Amérique du Sud. L’Histoire de ce continent a changé ici.

En 1532, l’empereur Inca Atahualpa s’arrête ici pour soigner une blessure. Il est avec toute sa cour et son armée de 40 000 hommes (rien que ça !). Le conquistador espagnol Pizzaro, avec ses 183 guerriers et ses canons, lui tend un piège et capture Atahualpla sur l’actuelle Plaza de Armas.

DSCN2021 DSCN2029 DSCN2023

Atahualpa propose alors de remplir la pièce où il est retenu d’une fois d’or et de deux fois d’argent jusqu’à la hauteur de ses bras levés en échange de sa liberté. Les Incas apportent ces richesses des 4 coins de l’Empire. Mais Pizzaro, pas bon joueur, ne le libère pas. Pire, Atahualpa est exécuté par strangulation. On peut visiter la pièce où il était mais elle est sans intérêt, m’avait-on dit.

DSCN2045

Ce passage a grandement modifié l’Histoire de l’Amérique du Sud puisque l’Empire Inca s’est écroulé ensuite.

Le reste de la ville est joli, mais sans plus. Comme dans toute ville sud-américaine, il y a des églises partout. Notamment celle dans le quartier Bélen, qui est assez immense.

DSCN2043  DSCN2038

Le lendemain, je me rends au Cumbe Mayo : un beau site naturel à 3 300 mètres d’altitude. Pas de transport public pour y aller. J’ai donc négocié avec une agence pour aller avec eux et revenir par mes propres moyens puisqu’il y a un chemin de 10 km qui redescend vers la ville. J’ai payé 10 soles moins cher du coup, c’est toujours ça de pris !

On part à 9h30 avec quelques autres touristes (que des péruviens). Le site est joli avec des formations géologiques impressionnantes.

DSCN2058 DSCN2070

On arrive à la fin à un aqueduc taillé dans la roche. Il servait à apporter un peu d’eau à Cajamarca, mais pas pour l’agriculture ou la population, mais seulement pour les cérémonies. Une sorte d’eau sacrée.

Comme prévu, je retourne à pied à la ville. Le chemin n’est pas très compliqué à trouver et de toute façon, il y a des habitations et des gens donc pas de risque de se perdre.

DSCN2062

Cajamarca est réputée dans tout le Pérou pour son fromage, le meilleur du pays ! Evidemment, j’en ai mangé durant mes 2 jours ici. Il est bon, mais ne vaut pas nos fromages français !

Cajamarca aura été une petite étape reposante. Et maintenant, direction Trujillo et la côte !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s